Conjugaison

by Vox Nostra

/
1.
La révolte 08:27
La révolte C’est une révolte qui dort dans un nid Un nid de vipères qui veillent en silence ; C’est une colère depuis longtemps enfouie Dans le cocon d’une âme qui renaît de ses cendres. Un acide puissant a rongé ses racines Laissant dans la terre des bribes d’espoir ; De ces restes tenaces la volonté ultime Effacera le camp qui renie son histoire. C’est une révolte qui dort dans un cœur Relancée parfois par quelque cauchemar Surgissant dans la nuit d’un discours de rancœur Étincelle de feu lancée au hasard. Ses désirs naufragés n’ont pas trouvé de plage Ses mots étouffés sont restés lettre morte ; C’est une colère, un cri de rage Lancé à l’absurde sur le pas d’une porte. Àéééé C’est un clan de crotales qui crache enfin sa haine On a pu les entendre au plus haut des sommets ; Ils demandent justice et non paroles vaines ! Mensonges et promesses ils en sont abreuvés Par tout le quotidien de la presse d’acier ; Qui forge l’opinion au feu des ritournelles Sans cesse ressassées au creux de leurs oreilles. C’est un nid de colère qui crache des vipères Las de tourner en rond il veut montrer son poing ; Ainsi pour l’écraser on lui jette des pierres Des salves de rancune écrasent son destin.
2.
Conjugaison 06:56
Conjugaison Je, tu, il, ou elle On se conjugue au passé. Je, tu, il, ou elle On se conjugue au présent. Nous, vous, ils, ou elles On se conjugue au futur. En est-on vraiment certain Sur la suite du chemin Avancer à petits pas Vers la danse d’un Sabbat. Et là coule une onde pure Dessine un trait sans rature Elle est la signature D’un sentiment qui dure. Dans la nuit un regard Traverse le brouillard Je, tu, il, ou elle Se sent pousser des ailes Nous, vous, ils, ou elles Ne seront plus pareils Les nuances des jours passés Ont pris leur âme et l’ont changée Comme une fleur qui a grandi Vers le soleil qu’elle a suivi. Je, tu, il, ou elle On se conjugue au passé. Je, tu, il, ou elle On se conjugue au présent. Nous, vous, ils, ou elles On se conjugue au futur. Allons vers la rivière Pour trouver des lumières Et suivre l’eau dans sa danse Qui frôle notre rêve Guide nos pas de patience Passer au fil du temps Comme une épée fragile Mordant les mots futiles Dans les moments de joie Passant par ici bas.
3.
Brigade de choc Brigade de choc! Tu rentres dans la danse Pour mener la riposte Au son d’un riff de rock Vous entrez tous en transe C’est le moment d’agir Et de toucher la cible Passer le bal au crible Juste pour le plaisir Toujours à l’avant-poste! Brigade de choc! Quand le danger menace Tu dois sauver la face Et pousser cette porte C’est la peur mais qu’importe Faut suivre le tempo Et faire son numéro Débouler sur les planches De cette scène étrange Qui découpe la vie… en tranches! Brigade de choc! Il te faut dégainer Tes atouts et tes armes Afin de consacrer La vérité du drame Tu t’adresses au public Avec des mots magiques Ils croient au personnage A la fois fou et sage Qui traque comme un flic Les crimes et les saccages! Brigade de choc! Maintenant faut agir Nettoyer l’avenir A chaque intervention Accomplir sa mission Tu regroupes ta troupe Elle sonne comme un groupe Chacun connaît son texte Par cœur et à la lettre Tu donnes la réplique Tu touches et puis tu piques! Brigade de choc! C’est un électrochoc Quand tu passes la rampe Les feux qui t’illuminent Font briller les paillettes Suivent les pirouettes D’un acteur de ta trempe Le rideau va tomber Bientôt la fin du drame A l’issue de l’action Il faut tourner la page Demain faudra tisser Encore cette trame Résoudre la question Du rôle et de son âme! Brigade de choc! On se retrouve au bloc On se briefe en coulisse On défait le décor Car le silence est d’or Tout nu et sans malice Et l’on rentre chez soi Vidé de ces paroles De mendiant et de Roi Loin du bruit des bagnoles Des cris et de l’effroi! Brigade de choc…
4.
Alone on a Wild Winter’s Beach Kevin Kennie Verse 1 : Alone, alive on a wild winter’s beach Content to listen to the soft morning surf Whispering kind tales to the sky and the sand And the wanderer who sits at peace with the land V2 : No love have I lost, I yearn for no home A life free forgotten is no weight on my soul No words do I need, no sins to confess Nothing more than what I truly am, will make me whole Chorus : Alone, alive on a wild winter’s beach Living the nomad’s life A prince of the byways, no burden, no frown Wearing the sky as my crown V3 : Since the morning that I woke and remembered the future’s Lore Through kind sun and cleansing rains I have walked in my glory Nothing I want, and nothing seek to gain Blessed in my silence No sorrow or pain V4 : Come sit down beside me and tell me a story’s light Tell me of your troubled life, your journey through the night I’ll show you a sadness that will fill your heart with bliss Till dawn comes around and we part with a simple kiss V5 : A man alone, hand in hand with the wind I Have all the life and love that I’ll ever find Casting the seeds of my fables, as I go In soft simple wispers I speak, the only words I know V6 : So come walk beside me and taste the free air Scatter no grief to the world that we share We’ll drink to the moon from clear bright streams Carry only unbound thought and simple dreams. Seul sur une plage d’hiver sauvage (traduction de Pierre Minvielle) Couplet 1 : Seul, vivant sur une plage d’hiver sauvage Heureux d'écouter le doux ressac du matin Qui chuchote d’aimables contes au ciel, au sable, Et au vagabond qui s’assoit en paix avec la Terre C2 : Pas d’amour perdu, pas de maison, Une libre vie oubliée ne pèse pas sur mon âme Nuls mots ni péchés à confesser Rien de plus que je ne suis dans mon entier. Refrain : Seul, en vie sur une plage d’hiver sauvage Vivant la vie du nomade. Prince des chemins sans fardeau ni souci Je porte le ciel comme une couronne C3 : Eveillé à l’aube je me souviens de l'avenir Sous le soleil léger et les pluies purifiantes j'ai marché dans ma gloire Rien ne désire et ne cherche à gagner Béni dans mon silence Sans chagrin ni douleur C4 : Viens t'asseoir près de moi et raconte-moi une histoire Raconte-moi ta vie, ton voyage dans la nuit Je vais te montrer une tristesse qui emplira ton cœur de bonheur Jusqu'à l'aube qui vient, et un simple baiser nous séparera C5 : Homme seul, main dans la main avec le vent J'ai toute la vie et l'amour dont j'ai besoin Jetant les graines de mes fables au gré de mes pas En mots simples et doux prononcés en silence C6 : Alors viens marcher à côté de moi et goûter l'air libre Nous allons boire sur la lune depuis les ruisseaux clairs Disperser nul chagrin au monde qui nous entoure Porter des pensées délivrées et des rêves simples
5.
Les disparus 06:09
Les disparus Reviendront-ils un jour, un soir ou un matin Enfuis du souvenir, ils sont partis si loin Que même une pensée ne pourrait les atteindre ? Ils sont nos disparus et n’ont plus rien à craindre Si ce n’est un oubli, un trait sur un carnet Un simple coup de gomme, un prénom effacé. Gravés sur une liste de pierre ou de papier, Visages évanouis, nuages de fumée, Mémoires englouties par une mer vorace, Un sourire, une voix n’ont pas laissé de trace Sur un temps dépassé par l’histoire défunte Une encre diluée n’a pas laissé d’empreinte. Ils sont partis un jour, un soir ou un matin Nous laissant derrière eux reprendre le chemin Sont-ils encore présents dans l’esprit de nos routes ? Saurons-nous honorer leurs âmes dans nos doutes ? Ils sont nos disparus, et l’on ne verra plus Dans le flou du passé ceux qu’on a attendus.
6.
Regard 10:25
Regard C’est un regard perdu qui cherche l’horizon Une suite à l’histoire, la fin d’une passion La haine et la colère alternent sans raison Laissant enfin la place à quelque rêve éteint. Un coucher de soleil berce cette langueur Réchauffe comme un feu la douleur de ce cœur Et ravit cette vue d’un concert de couleurs Jusqu’au moment où l’astre enfin plonge en sa fin. Sur le fond du décor se dessine un oiseau Suivi d’une légion d’ombres sortant de l’eau Ils avancent et se fondent au milieu du halo D’une brume tenace évoquant le destin. Une voix inconnue s’élève dans les airs Les invite à surgir aux confins des frontières Couvrir une région où le Roi des enfers A jeté le désordre et fait sa loi d’airain. C’est une fin des temps, une sortie ultime Vers quelque liberté promise ou supposée Et pour y parvenir on jette dans l’abime Les corps et les esprits d’une foule apeurée. Et quand sur le terrain on brise enfin les armes On peut alors écrire une page d’histoire Laissant la place vide où couleront les larmes Sur les chers disparus au prix de la victoire. Mais au petit matin les combats ont pris fin Les ailes des oiseaux sont lasses et fatiguées Elles ont porté l’espoir d’un monde encore certain Qui lutte par saisons contre l’adversité…

about

The eight album of Pierre Minvielle & Vox nostra.

Not available in CD version.

credits

released February 5, 2019

license

all rights reserved

tags

about

Vox Nostra France

Vox Nostra est une musique d'inspiration néo-rock. Les arrangements servent l'articulation des éléments de cette œuvre, dédiée à la réflexion. De plus, un son intime et réconfortant vous fera appréhender un monde meilleur possible. Ce projet rejoint la grande force des liens qui ne demandent qu'à se tisser entre les volontés. ... more

contact / help

Contact Vox Nostra

Streaming and
Download help

Report this album or account

If you like Vox Nostra, you may also like: